LE SOIR D'ALGERIE : RACISME ORDINAIRE Par Maamar Farah  

Une partie de la presse française a cru utile d’affubler Mohamed Merah, le tueur de Toulouse, d’une nationalité inconnue jusque-là — français «d’origine algérienne» —, rappelant les tristement célèbres «Français musulmans» de l’époque coloniale. Ce criminel est un Français, fils de Français et il faut peut-être remonter trois ou quatre générations pour savoir que son grand-père ou son arrière-grand-père venait d’Algérie !  Lorsqu’ils sont au sommet de carrières prestigieuses, les Français ayant un lien de sang avec notre pays sont des… Français tout court (Zidane, Smaïn, etc.), mais lorsqu’ils sont des voyous, des terroristes, ou des siffleurs de la Marseillaise, alors là, ils deviennent d’«origine algérienne» ! J’avais dit un jour dans cet espace, m’adressant au locataire de l’Elysée, que j’étais français avant son… père (Pal Nagy Boscaca y Sarközy) qui n’a obtenu la nationalité tricolore qu’en 1975, après une âpre bataille ; alors que moi je l’étais jusqu’en 1962, année où, grâce aux combats de mes aînés, je recouvrai ma véritable identité ! Serait-il convenable de désigner M. Nicolas Sarkozy comme un candidat d’origine gréco-hongroise (sa mère est une juive de Thessalonique) ?  maamarfarah20@yahoo.fr «Il ne faut pas juger de l'arbre par l'écorce.» (Proverbe français)

Source : http://www.bernard-deschamps.net/article-le-soir-d-algerie-racisme-ordinaire-102182908.html