mais nous ne nous attendions pas à une si brillante démonstration !
Rendez-vous jeudi à 16h30 pour dire NON à ceux qui voudraient chosifier des femmes pour vendre : " Les Galeries Lafayette inaugurent le 21 mai un nouveau concept « Glam et sexy » : le lancement de leur nouveau rayon lingerie. Celui ci s'accompagne d'animations mettant en scène des mannequins dénudées portant la signalétique du magasin tatoué sur leurs corps, postées aux portes d'entrée et aux abords des escalators ; d'autres mannequins jouent les fausses clientes et tombent leur manteau pour continuer leurs achats en string et soutien gorge. L'après midi sera ponctué par des strip-tease.

Surfant sur la vague du "porno chic", ces animations nous rappellent les défilés de mode mettant en scène des mannequins en situation de prostitution.

Ces femmes sont des salariées contraintes de s'exposer dans le cadre de leur travail. C'est une atteinte à leur dignité et une mise en danger.

La direction des Galeries Lafayette exploite le corps des femmes pour mener une opération de communication afin d'augmenter ses ventes. Le corps des femmes n'est pas une marchandise !

80 % des salariéEs des Galeries Lafayette sont des femmes. Le secteur du commerce est particulièrement touché par les bas salaires, les horaires atypiques et la précarité.

Alertées par les syndicats CGT, CFDT et FO, nous appelons à se rassembler le 23 mai de 16h30 à 19h devant les Galeries Lafayette ( angle rue de Mogador et du Bd Haussmann Mo : Chaussée d'Antin) pour exiger l'arrêt immédiat de ces animations .

Premières signataires : Collectif national pour les Droits des Femmes, CADAC,les Chiennes de Garde, la CLEF, les efFRONTé-e-s, Fédération Nationale Solidarité Femmes, Féminisme Enjeux, Femmes égalité, Femmes pour le dire, femmes pour agir, Femmes solidaires,FIT, une femme, un toit, Groupe pour la Reconnaissance en Droit des Féminicides, Ligue du droit international des femmes, Osez le Féminisme. "